Accueil

Présentation

– Master en Psychologie clinique et psychopathologie (ULB)

Agrément Commission des Psychologues 2019

– Membre de la Commission des Psychologues (agrément n°922217985), de la Fédération Belge des Psychologues (FBP) et de l’Union Professionnelle des Psychologues Cliniciens Francophones (UPPCF)

– Diverses formations continues : cycle de 8 semaines en Pleine Conscience, formation à l’Accueil et à l’Ecoute à Télé-Accueil Bruxelles, …

Pourquoi consulter un(e) psychologue ?

Il existe de nombreuses raisons de consulter un(e) psychologue :

  • Difficultés psychiques telles que : anxiété, dépression, épuisement, burn out, troubles du sommeil, troubles psychotiques, schizophrénie, bipolarité, …
  • Situation de handicap(s) : déficience visuelle, déficience intellectuelle, handicap physique (attention, le lieu de consultation comprend des escaliers), …
  • Maladies chroniques (VIH/sida, cancers, …) et/ou psychosomatiques
  • Situation d’aidant(e) proche
  • Une crise existentielle, une période de remise en question, des difficultés émotionnelles, des difficultés relationnelles (famille, couple, travail, école, ami(e)s, …), deuil(s), séparation(s)
  • Manque de confiance en soi, difficultés d’affirmation et d’estime de soi
  • Questionnements autour de l’orientation sexuelle (LGBTQI+, homosexualité, bisexualité, pansexualité, asexualité, …) et/ou de l’identité de genre
  • Gestion du stress, gestion des études

Photo d un chemin

Il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises raisons de consulter un(e) psychologue : chacun(e) a sa propre histoire et un parcours de vie unique. Ce qui compte le plus, c’est que vous ayez pris conscience d’être en difficulté et en souffrance. C’est en effet le premier pas vers un travail personnel et un changement.

Mon approche

Photo d'une branche d'arbreToute personne étant unique et les raisons de consulter étant multiples et variées, ma pratique clinique est inspirée de différents outils thérapeutiques : systémique, intégratif, analytique, cognitivo-comportemental, humaniste, féministe, mindfulness, … Je prends en compte la personne dans son environnement : famille, couple, amis, réseau professionnel et/ou scolaire, … J’ai également un intérêt pour le travail en réseau et en équipe pluridisciplinaire. Je collabore donc volontiers avec des médecins, des psychiatres, des assistants sociaux, des équipes éducatives, des logopèdes, des kinésithérapeutes, des interprètes etc. Ceci se fait toujours dans l’intérêt de la personne et dans le respect du secret professionnel. Par ailleurs, j’accorde une grande importance à ce que l’accompagnement de soutien et/ou le travail personnel se fassent en co-construction avec la personne, de manière non jugeante et non normative, dans un cadre bienveillant et ce, quelles que soient son orientation sexuelle, son identité de genre et ses origines culturelles et/ou religieuses.